Vous êtes ici:Accueil » Reportages » Visiter le Japon pendant le Hanami ou la fête des cerisiers en fleur

Visiter le Japon pendant le Hanami ou la fête des cerisiers en fleur

Les Japonais sont mondialement connus pour leur passion pour les fleurs et la coutume du Hanami en est la preuve vivante. Visiter le Pays du Soleil Levant entre mars et avril permet d’apprécier ce rituel japonais.

Tokyo pendant le Hanami

L’historique du Hanami
Le Hanami se pratique au Japon depuis le 8e siècle. Toutefois, à cette époque c’était les fleurs d’umé – une variété d’abricotiers – que les Japonais admiraient pendant leur floraison entre mars et avril. Aujourd’hui, la coutume veut que le rituel se passe sous les fleurs d’un cerisier.
cerisiers et vue du mont Fuji Déjà pratiquée sous le règne de la dynastie Tang pendant la période Nara – 710 à 784 -, ce n’est que durant la période Heian – entre 784 et 1185 – que la coutume a été officialisée. À l’origine, seuls l’empereur et ses proches s’adonnaient à la contemplation des fleurs et à la louange des dieux qu’ils croyaient habités au sein des arbres en fleur. Ils partageaient ainsi un repas convivial et buvaient le saké sous les arbres tout en lisant des poèmes louant la beauté des fleurs.
Ce fut d’ailleurs l’empereur Saga qui rendit cette coutume populaire. Le Hanami ne fut plus réservé à la cour impériale et les samouraïs purent aussi célébrer cette fête traditionnelle. À partir de 1600, ce fut au tour des gens du peuple de pratiquer cette coutume.

Appréciez la convivialité du Hanami au Japon
Aujourd’hui, le Hanami est toujours célébré au Pays du Soleil Levant. C’est une occasion pour les familles, les amis et les amoureux de passer d’agréables moments de joie sous les cerisiers en fleurs. Si vous avez l’occasion de passer des vacances au Japon à cette période de l’année, vous pourrez apprécier cette coutume millénaire et vous joindre aux milliers de japonais qui la pratiquent.Osaka pendant le Hanami Sous les cerisiers, l’on danse, chante et partage un repas empreint de convivialité.
À Tokyo, c’est au cœur des parcs de Shinjuku et d’Ueno que la plupart des Japonais pique-niquent. À Kyoto, la préférence des habitants va au parc de Maruyama Koen. La colline de Yoshino est également un des endroits très appréciés par les Japonais. Plus de 100 000 pieds de cerisiers y sont plantés.
Très médiatique, le Hanami est suivi sur les plus grandes chaînes locales. L’évolution de la floraison dans les différentes régions du pas – depuis l’éclosion des premières fleurs jusqu’au pic de floraison – est très suivie par la population locale et les photographes. C’est dans le sud – à Okinawa – que la floraison commence pour s’étendre progressivement aux villes du nord.

Laisser un commentaire

© Tous droits réservés 2013. Promovacances

Retour en haut de la page