Les gorges de Samaria entre amis

Les gorges de Samaria entre amis

Plus grande attraction touristique de la Crète, les Gorges de Samaria font le bonheur des amateurs de randonnées, mais aussi des amis passant leurs vacances sur l’île.

DIGITAL CAMERA

 

Les trésors des Gorges de Samaria

Un voyage en Crète est avant tout l’occasion d’explorer les sentiers des Gorges de Samaria. Ce site naturel d’une beauté exceptionnel offre une expérience unique aussi bien aux mordus de randonnées qu’aux randonneurs occasionnels. D’une longueur totale de 16 kilomètres, d’Omalos à Agia Rouméli, elles permettent aux groupes d’amis de passage sur l’île de varier les plaisirs. Les « Portes de fer », le passage le plus étroit du site offrent, entre une nature d’une grande richesse et des sentiers accidentés, une expérience hors du temps. L’on remarquera une fois sur place que les sentiers font tout de même l’objet d’un entretien minutieux de la part des autorités locales. Connues également sous le nom de parc National des Montagnes blanches de Crète, les Gorges de Samaria sont d’une valeur inestimable pour la science et la culture de l’île. Elles ont même été classées parmi les parcs naturels les plus sauvages selon le Conseil de l’Europe. Héritant sa réputation de l’Antiquité, depuis l’époque de la civilisation minoenne, le site offre la promesse d’un séjour riche en émotions.

 

Entre nature et histoire

Classées Parc national en 1962, les gorges de Samaria abritent une richesse naturelle qui ne se laisse découvrir qu’en explorant ses recoins les plus reculés. Durant les vacances en Crète, l’on ne manquera pas de faire un tour à la source Neroutsiko après une balade d’une demi-heure. En continuant la promenade, l’on débouche sur la majestueuse chapelle de Saint-Nicolas. Le périple se poursuit jusqu’à atteindre les vestiges du village de Samaria. C’est ici que se trouvent des équipements de premiers secours et un téléphone à utiliser en cas de problème. Sur place, il est possible de louer un mulet pour effectuer le reste du trajet. Au fond de ces gorges se dressent encore trois magnifiques édifices religieux à savoir les églises d’Ossia Maria, de Saint-Georges et de Jésus. Celle d’Ossia Maria ayant été la première construite par les Vénitiens vers le 14e siècle. Ces derniers montraient en effet un attachement certain pour les forêts de la région. Selon les historiens, Samaria viendrait de la déformation du nom de cette église « Ossa Maria ». Pour compléter la visite des lieux, un détour par deux sites exceptionnels s’impose : la source de Kefalovrisi et la charmante église de la Transfiguration.

 

Rédigé par

0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.