La Journée mondiale de la Terre 2014

Considérée comme l’événement le plus populaire et le plus important au monde dédié à l’environnement, la Journée Mondiale de la Terre sera encore une fois cette année l’occasion de mettre en valeur la nécessité de sensibiliser les gens à l’impact des activités de l’homme sur l’environnement.

Les conséquences des activités de l’homme sur l’environnement
En mars 2005, l’Unesco a publié un premier rapport sur l’évaluation des écosystèmes pour le millénaire montrant l’impact grandissant et alarmant des actions de l’homme sur la planète. Ces activités visant à répondre à la demande en perpétuelle croissance en eau douce, nourriture, bois, énergie, fibre … sont en grande partie responsables de la modification radicale des écosystèmes. Cette dégradation inquiétante de l’environnement représente une menace sérieuse pour le bien-être de l’humanité pour les quelques décennies à venir. De plus, en 2006, la population urbaine dans le monde a dépassé pour la première fois de l’histoire celle des milieux ruraux ce qui demande davantage d’énergie, de construction de bâtiments et de moyens de transport. Pour ces raisons, les organisateurs de la Journée mondiale de la Terre ont décidé de choisir un thème axé sur les « Cités vertes » pour cette édition 2014. L’objectif est d’inciter tous les acteurs concernés à opter pour une politique environnementale mieux adaptée à la protection de la planète et à les inciter à trouver d’autres initiatives plus responsables.

Journée Mondiale de la Terre

Histoire de la Journée Mondiale de la Terre
La Journée Mondiale de la Terre est une initiative du sénateur du Wisconsin Gaylord Nelson de 1970. Ayant assisté aux ravages occasionnés par le déversement de pétrole à Santa Barbara Californie en 1969 et inspiré par les mouvements pacifistes des jeunes de l’époque, il décide d’organiser la première manifestation environnementale en Amérique le 22 avril 1970. Elle oblige les politiciens à reconsidérer les problèmes environnementaux. Malgré la difficulté de la démarche, il réussit à pousser le gouvernement de l’époque à créer l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) et à faire adopter la loi « Clean air, clean water and Endangered Species ». Vingt ans plus tard, avec le concours de Denis Hays, un environnementaliste engagé, la Journée de la Terre est devenue un événement d’envergure mondiale réunissant dès ses débuts près de 200 millions de participants originaires de 141 pays. Ce rendez-vous annuel a permis aux pays membres de l’ONU de préparer le Sommet de la Terre qui s’est tenu à Rio de Janeiro, au Brésil, en 1992. Depuis l’année 2000, 43 autres pays ont rejoint le mouvement qui réunit désormais 184 pays participants représentant pas moins de 500 millions de personnes engagées en faveur de la protection de l’environnement.

Rédigé par

0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.