Vacances culturelles : les sites archéologiques du bassin méditérranéen

Berceau de plusieurs grandes civilisations, le bassin méditerranéen compte de nombreux sites archéologiques parfaits pour mettre à jour ses connaissances sur l’histoire le temps des vacances.

grece

Athènes et Olympie, Grèce

Athènes, la capitale grecque, regorge de sites archéologiques témoins de la naissance de la civilisation grecque. La plupart d’entre eux se situent dans les quartiers de Plaka — qui est aussi le meilleur endroit pour les promenades pendant le voyage en Grèce — et de Monastiraki. Durant le passage dans la ville, l’on visite en premier l’Acropole et ses ruines édifiantes, l’ancien quartier de potiers de Kerameikos et la fameuse porte du Dipylon.

Dominée par le mont Kronion, Olympie abrite un magnifique site archéologique situé sur une terrasse triangulaire alluviale. Lieu de culte de Zeus depuis le 10e siècle avant notre ère, Olympie abrite l’Atlis, le sanctuaire des dieux, comprenant les temples de Zeus et d’Héra ainsi que l’Hermès de Praxitèle. Le site abritait également les temples dédiés à Kronos et à Gaia en plus de celui d’Hippodamie.

Éphèse, Turquie

Située à environ 18 km de Kusadasi, Éphèse est l’un des sites archéologiques majeurs de la Turquie. L’on y découvre les vestiges des différentes civilisations ayant colonisé la région. Surnommée « la ville sainte d’Artemis », elle abritait autrefois l’une des 7 merveilles du monde antique, le temple d’Artémis dont les ruines peuvent encore être visitées durant les vacances en Turquie. La ville fut fondée par Androclos vers le 10e siècle av. J.-C. et tient son nom de la reine Amazone Apasa. Parmi les nombreux occupants de la cité, l’on citera les Cimmériens au 7e siècle avant notre ère, les Lydiens, les Perses et Alexandre le Grand. En l’an -189, ce fut au tour des rois de Pergame d’envahir Éphèse. Leur règne dura jusqu’à l’arrivée des Romains vers en – 133 qui ont réussi à en faire une cité prospère.

Syracuse, Sicile

Syracuse abrite deux sites historiques exceptionnels classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Au cours d’un voyage en Sicile, l’on ne peut manquer la Nécropole de Pantalica comptant près de 5000 tombes taillées à même la roche entre le 13e et le 7e siècle avant notre ère. L’on y découvre également les fondations de l’Anaktoron ou le palais du Prince, un remarquable édifice de l’époque byzantine. Ortygia est l’autre site immanquable de la ville. Le monument principal des lieux, le temple d’Athéna, fut transformé en cathédrale. Le théâtre grec et l’amphithéâtre romain de Syracuse sont aussi ouverts aux visites.

Rédigé par

0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.