Les vacances dans un pays en crise : soutien à l’économie du pays ou aubaine pour le porte-monnaie ?

Grèce

Les vacances à l’étranger sont censées être synonymes d’ouverture aux autres cultures et de rapprochement entre les peuples mais qu’en est-il en réalité : les Français éprouvent-ils sympathie ou indifférence pour le peuple grec ? Se moquent-ils de la situation économique des pays dans lesquels ils voyagent ? Voient-ils leurs vacances comme une façon de soutenir l’économie locale ou un pays en crise est-il synonyme d’aubaine pour le porte-monnaie ? Pour le savoir, Promovacances a interrogé un panel de 1000 personnes représentatif de la population française (Sondage Toluna Quicksurvey mené en novembre 2011).

▪ 65,6% des Français éprouvent de la sympathie pour le peuple grec. Seule une minorité (1 Français sur 5) pense «que le peuple grec a bien cherché ce qui lui
arrive »

Grèce

La Grèce fait historiquement partie des destinations de vacances favorites des Français. Ainsi, même au coeur des tourmentes de l’actualité, la Grèce (et notamment la Crète) a fait partie du top 3 des destinations les plus réservées de l’été 2011 sur le site Promovacances et les réservations s’annoncent sur la même tendance pour le printemps. A la question « Eprouvez-vous de la sympathie pour le peuple grec », les Français font preuve en grande majorité de compréhension et de sympathie. 65,6% répondent par l’affirmative : « Oui, car cela pourrait nous arriver un jour ». A l’autre extrême, 19,9% des personnes sondées, soit 1 personne sur 5, déclarent ne pas éprouver de sympathie pour le peuple grec car « ils ont bien cherché ce qui leur arrive ! ». Seule une minorité (14,5%) estime ne pas se sentir concernés par ce qui leur arrive.

Éprouvez-vous de la sympathie pour le peuple grec ?

▪ Réponses toutes catégories confondues (sondage mené auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française)

Sondage

▪ par tranche d’âge

Sondage

L’âge a une influence sur la perception des Français. Ainsi, la tranche d’âge la plus solidaire est celle des 35-54 ans avec 69% de réponses positives. Les plus indifférents sont les 18-34 ans (près d’un jeune sur 4 ne se sent pas concerné par ce qui arrive à la Grèce), et les jugements les plus sévères proviennent de la tranche des 55 ans et plus (1 personne de plus de 55 ans sur 4 estiment que les Grecs ont bien cherché ce qui leur arrive).

▪ Pour près d’un français sur 2, voyager dans un pays en crise (Grèce, Tunisie…) c’est aussi une façon de soutenir l’économie du pays. Pour 17% des Français, voyager dans un pays en crise est plutôt une aubaine pour le porte-monnaie !

1 français sur 3 (34%) fait preuve de la plus totale indifférence : «Peu importe la situation du pays tant qu’on passe de bonnes vacances ». Près de 17% des Français assument sans complexe le fait de voir un pays en crise comme une « aubaine pour leur porte-monnaie ». Les hommes (22%) sont plus nombreux que les femmes (14%) à faire rimer « opportunité » avec « porte-monnaie ».

Voyager dans un pays en crise, c’est…

Sondage

3 idées d’escapades pour soutenir les pays où il fait bon passer ses vacances

Grèce / Crète : 1 semaine farniente à l’hôtel Hara Ilios 3*

La situation : dans la petite station de Gouves, à 17km d’Héraklion. On aime : l’architecture typique de ce petit hôtel familial et convivial, peint tout de blanc et bleu. Il possède un jardin très agréable et une belle piscine extérieure avec un bassin pour enfants. Pour qui ? Idéal pour ceux qui souhaitent découvrir la Crète et s’adonner aux plaisirs balnéaires.

8 jours/7 nuits à partir de 520€ ttc incluant les vols spéciaux France/Héraklion A/R opérés par les compagnies Air Méditerranée, Viking Airlines, XL Airways ou Europe Airpost (informations sous réserve de modification par le tour opérateur), l’accueil et l’assistance, les transferts aéroport/hôtel/aéroport, le logement en base chambre double, en chambre standard, à l’hôtel Hara Ilios 3*, la demi-pension (hors boissons), les taxes d’aéroport et la taxe de solidarité. Prochains départs à partir du mois d’avril.

Djerba : une semaine festive à l’hôtel Joya Paradise****

DjerbaLa situation : dans la zone touristique la plus animée de Djerba, à 16km de Houmt Souk, la capitale de l’île. On aime : l’architecture élégante, de style arabo-mauresque, le cadre très agréable et la jolie piscine à deux niveaux. Pour qui ? Idéal pour des vacances festives et animées à Djerba la Douce !

8 jours/7 nuits à partir de 319€ TTC. Ce prix comprend : les vols spéciaux ou réguliers France/Djerba A/R opérés par la compagnie aérienne Tunisair, Nouvel Air ou Air Med (informations sous réserve de modification par le tour opérateur), les transferts aéroport/hôtel A/R, l’hébergement en chambre double, la formule tout inclus, le dîner du réveillon du jour de l’an (hors boissons), les taxes d’aéroport et la taxe de solidarité. Départs toute l’année.

Egypte/Mer Rouge : une semaine luxe et calme au Gorgonia Beach Resort *****

Egypte
La situation : un havre de paix érigé au bord de la Mer rouge et à la lisière du désert oriental égyptien, à environ 110km de Marsa Alam. On aime : la situation en bord de Mer Rouge, la proximité avec la Vallée du Nil, la beauté du cadre naturel. Pour qui ? Un merveilleux hôtel pour tous les amoureux (amoureux de la plongée et du snorkeling, amoureux de la culture égyptienne et amoureux tout court !).

8 jours/7 nuits à partir de 749€ TTC Ce prix comprend : les vols France/Marsa Alam Aller/Retour opérés sur les compagnies Corsair, Transavia, Nile Air, Europe Airpost, XL Airways France, Aigle Azur, Air Méditerranée, AMC Airlines, Air Cairo, Air Memphis ou Egypt’Air. (Information donnée à titre indicatif et sous réserve de modification par le Tour opérateur), l’accueil et l’assistance de notre représentant francophone, les transferts aéroport/hôtel/aéroport, le logement en chambre double pour 7 nuits à l’hôtel Gorgonia Beach 5* (normes locales), la formule Tout inclus selon descriptif jusqu’au petit-déjeuner du jour 8, les dîners de Noël et du Nouvel An obligatoires et inclus dans les tarifs, les taxes d’aéroport et la taxe de solidarité. Départs toute l’année.

Rédigé par

0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.